DISCOURS DU 14 JUILLET 2020

DISCOURS DU 14 JUILLET 2020

Monsieur le Président de l’ Association des Anciens Combattants, les membres et Porte-drapeaux ;

Monsieur le délégué militaire départemental ;

Monsieur le Commandant de Gendarmerie, son représentant ;

Mesdames et Messieurs les pompiers de Pézilla La Rivière, de Perpignan Ouest et les jeunes sapeurs-pompiers ;

Monsieur Jacques MARRASSE, ancien Maire, que j’excuse ;

Madame la Directrice de l’École, les enseignantes ;

Chers élèves de l’École de Villeneuve et leurs Parents ;

Mesdames et Messieurs les Présidents et les membres des associations Villeneuvoise ;

Mesdames et Messieurs les Élus ;

Chers Villeneuvoises, chers Villeneuvois ;

Mesdames et Messieurs,

Chers amis.

Cette année, notre 14 juillet ne ressemblera pas aux autres et ne sera pas revêtu de ses habits de fête avec ses lampions et ses danses populaires.

La pandémie du COVID 19 et la crise sanitaire que nous sommes en train de vivre nous imposent des mesures strictes de protection ce qui ne nous permet le grand rassemblement habituel pour fêter la Nation.

Aussi, je voudrais, avec l’ensemble des élus et vous mes chers concitoyens, avoir une pensée pour celles et ceux qui ont été touchés par cette maladie qui, souvent, en sont morts ou quelquefois en ont réchappé.

Merci pour eux.

Mesdames, Messieurs,

Nous nous retrouvons ce matin pour célébrer ensemble l’anniversaire de notre République, terre de Liberté, d’Égalité et de Fraternité.

En ce 14 juillet 2020, nous célébrons l’anéantissement de cet odieux symbole de répression et d’arbitraire qu’était La Bastille.

Dans cette prison particulière, les rois de France jugulaient les esprits libres, auteurs de quelques pages ou de quelques lignes exprimant le bien-fondé de la liberté pour tous.

Notre Fête Nationale rappelle au monde qu’il y a 231 ans, le peuple de France a pris son destin historique en main et a choisi la forme de gouvernement qui lui convenait.

La République n’est pas qu’une forme de gouvernement : c’est une éthique, un projet, une vision du monde et de l’humanité ambitieuse et généreuse, unes espérance.

Elle se traduit par la conviction qu’il est possible d’associer à l’élaboration de nos règles de vie en commun l’ensemble de ceux auxquelles elles s’appliqueront ; que ce travail sera conduit selon des règles démocratiques qui ne répondent ni à la loi du plus fort, ni à la loi de ceux qui crient le plus fort ; et que l’intérêt général primera sur tous les intérêts particuliers.

Tout au long de ces 231 années, le peuple de France a dû se battre pour préserver, enrichir, enraciner, ces richesses que sont la République et la Démocratie.

Ce combat se déroule à l’échelle de notre pays, de nos villes et villages, de nos quartiers et même de nos écoles.

Pour s’émanciper, pour se gouverner, le citoyen a besoin d’être informé, éduqué…

Être citoyen, vivre en République nous donne des devoirs : veiller à refuser toute revendication de droits particuliers qui seraient accordés à des groupes particuliers, mais aussi veiller à ne pas refuser le droit d’appartenir à la Nation à celles et à ceux qui, vivant à nos côtés, partageant nos valeurs, veulent apporter les richesses culturelles et humaines dont ils sont porteurs.

Dans l’alternance de succès et de crises, d’espoirs et de doutes qui sont le propre de la politique et de l’histoire, nous ne progresserons qu’en cultivant le sens de l’Humain, qu’en rappelant l’importance de nos racines et la nécessité de partager des valeurs et des objectifs communs.

C’est le sens de notre devise qui nous engage à construire une unité qui respecte nos différences et nous rassemble autour de nos valeurs de LIBERTÉ, d’EGALITE, de FRATERNITÉ.

Merci à vous tous de votre présence pour ce moment de mémoire et de partage de nos valeurs républicaines.

Merci à vous qui portez au plus haut la qualité de citoyen !

Vive Villeneuve ! Vive la République ! Vive la France !

Partagez sur Facebook