DISCOURS DE MONSIEUR LE MAIRE LORS DE LA PRÉSENTATION DES VŒUX

DISCOURS DE MONSIEUR LE MAIRE

LORS DE LA PRÉSENTATION DES VŒUX

Vendredi 26 janvier 2018

Monsieur le représentant de l’Etat;

Monsieur le représentant du Président de Perpignan-Méditerranée Métropole Communauté Urbaine ;

Monsieur le représentant de la Présidente du Conseil départemental ;

Madame la député Laurence GAYTE que j’excuse ;

Monsieur le Conseiller Départemental Robert VILA, Maire de St Estève

Madame la Conseillère Départementale, Nathalie PIQUE;

Mesdames et Messieurs les représentants et techniciens de PMMCU;

Mesdames et Messieurs les Maires et leurs représentants,

Monsieur le Commandant de Gendarmerie;

Mesdames et Messieurs les Gendarmes

Monsieur le Commandant des Pompiers;

Mesdames et Messieurs les Pompiers ;

Monsieur le délégué Militaire Département, Christophe CORREA ;

Mesdames et Messieurs les présidents et membres des associations Villeneuvoises;

Madame la directrice de l’Ecole, Valérie BAUDE ;

Mesdames les enseignantes;

Monsieur l’Abbé Benoit de Roëck ;

Mesdames et Messieurs les Elus;

Chères Villeneuvoises;

Chers Villeneuvois;

Mesdames et Messieurs, 

Chers amis.

C’est toujours avec beaucoup de plaisir que je vous accueille en ces derniers jours de janvier pour cette cérémonie des vœux dans la salle des fêtes de notre commune.

Je veux bien sûr présenter à chacune et à chacun d’entre vous des vœux pour 2018, vœux de santé d’abord, vœux de réussite ensuite sur le plan professionnel, vœux de bonheur et d’épanouissement sur le plan personnel.

Vous me permettrez aussi de formuler des vœux pour que l’année 2018 soit plus sereine dans le monde.

Car l’année 2017 a continué à porter hélas son lot de malheurs.

D’abord aux portes de notre commune ou le terrible accident de MILLAS/ St Feliu d’Avall nous a tous plongés dans la consternation.

Que les familles dans le deuil et dans la peine soient assurées de tout notre soutien et de notre compensation.

Plus loin de chez nous, au Proche-Orient, au Moyen-Orient bien sûr, ou des groupes armés tendent à imposer leur loi dans une région, désormais, totalement déstabilisée.

En Syrie, où le conflit a fait plus de 300 000 morts, condamné à l’exil des centaines de milliers de réfugiés.

En Europe et dans notre pays enfin, que sont venus endeuiller depuis plusieurs années de terribles attentats.

Oui, nous sommes touchés par ces désordres du monde sans malheureusement être en mesure de leur apporter une réponse toujours commune. Évidemment, nous pensons tous, quand nous apprenons ces nouvelles, que nous-mêmes, notre village, pourrions être visés. Nous y pensons, j’y pense aussi.

Et pourtant, je suis sûr que la meilleure réponse qu’on peut apporter à la barbarie est de continuer à vivre le présent, à préparer l’avenir.

Vivre le présent, j’ai la conviction qu’il faut, comme l’écrivait Tocqueville, avoir « de l’avenir une crainte salutaire qui fait veiller et combattre et non cette sorte de terreur molle et oisive qui abat les cœurs et les énerve ».

Aujourd’hui, notre pays semble parfois hésiter, douter de lui-même. Et pourtant nous avons tous les atouts pour reprendre notre place parmi les premières nations du monde. Nous devons certes le faire dans le cadre de l’Europe.

Car seule, la France ne saurait peser face à un Empire russe qui est en train de se reconstituer.

Seule, elle ne pourrait peser dans l’équilibre nouveau qui est en train de se former sous nos yeux au Proche et au Moyen Orient.

Seule, elle ne pourrait faire face économiquement, industriellement, aux géants technologiques que comptent les États-Unis ou la Chine.

Si nous savons au contraire nous unir, nous pourrons à nouveau discuter d’égal à égal, faire valoir ce qu’est le poids de notre continent dans l’économie mondiale, faire valoir surtout les idéaux qui sont les nôtres.

En un moment où l’Europe semble frappée d’impuissance, où elle semble avoir perdu cette force motrice qu’elle avait su constituer depuis la Seconde Guerre mondiale, je crois qu’il est du rôle de la France de lui apporter un nouvel élan, un nouveau souffle.

C’est pourquoi on ne m’entendra jamais prononcer des mots qui blessent et que j’en appellerai toujours au contraire au rassemblement et à l’unité.

Il est toujours facile de semer la discorde. Mais j’ai toujours pensé qu’il était de notre devoir de responsables de veiller à promouvoir au contraire la concorde.

Pour être plus proche de notre quotidien, je dirai que cette concorde s’inscrit aussi au travers de notre intercommunalité car, l’intercommunalité est un élément important de notre mandature. La répartition des moyens financiers, des services, des activités doit permettre un travail solidaire avec un rayonnement pour chaque commune, en facilitant leurs complémentarités.

L’intercommunalité est un outil au service du territoire.

C’est cette conception de l’intercommunalité qui a prévalu tout au long de l’année 2017.

C’est autour de cette conception de l’intercommunalité que s’est cristallisée la volonté des élus. C’est AVEC cette conception de l’intercommunalité que l’on défend des valeurs communautaires, des valeurs de solidarité, des valeurs d’avenir…

Mais cet avenir c’est aujourd’hui qu’il s’écrit… Ce sont nos ambitions d’aujourd’hui pour le territoire qui feront sa force et son attractivité de demain.

Nous devrons donc continuer à gérer la commune de façon très rigoureuse, comme cela a toujours été le cas. Les communes et les intercommunalités doivent participer au redressement national.

Nous le faisons et nous le ferons. Pour cela il nous faut nous montrer

inventifs, combatifs, créatifs, pour atteindre nos objectifs et maintenir le niveau actuel des services à la population.

Cela ne nous empêchera pas, bien sûr, d’avoir des projets pour l’année qui vient.

Partant du principe qu’à plusieurs, nous pouvons engager des réalisations qu’aucune commune membre, seule, ne pourrait assurer.

Il s’agit ainsi de créer une culture commune, trouver des synergies nouvelles, mettre en commun nos ressources, nos énergies et nos talents. En un mot : mutualiser !

Mesdames et Messieurs, je vous propose maintenant de

visualiser le diaporama qui va vous être projeté et qui retrace la vie de notre commune au cours de l’année qui vient de s’écouler.

DIAPORMA

J’aborde maintenant le dernier volet de mon discours, volet qui concerne les Villeneuvoises et les Villeneuvois au plus près de leurs préoccupations.

Le budget, tout d’abord.

Vous savez que depuis plusieurs années nous assistons à une baisse particulièrement forte et rapide des dotations de l’Etat aux communes.

Aussi nous devons adapter nos budgets à cette situation en

étant toujours plus rigoureux en matière de dépenses, notamment, de fonctionnement, sachant que la marge de manœuvre, pour nos collectivités, est très étroite.

Pour autant, cette politique de l’Etat en matière de dotation ne doit pas, à mon sens, impacter nos administrés.

C’est pourquoi, je proposerai, à la commission des finances, dont je remercie le Vice-Président Friedrich ANNE, de ne pas augmenter le taux de la part communale des

impôts locaux.

Je rappelle, par ailleurs, que le conseil municipal lors d’une de ses séances a pris la décision de baisser d’un pourcent le taux de la Taxe sur les ordures ménagères (TOM).

Vous pouvez d’ores et déjà constater cette baisse sur votre dernier avis d’imposition.

Les travaux ensuite en remerciant Christian PIQUES Vice –Président de la commission pour son implication.

Sans vouloir revenir sur les travaux effectués en 2017 sur la commune et que vous avez pu visualiser sur le diaporama

Je me dois tout de même de vous apporter d’autres éléments pour votre complète information.

La dotation de la commune au titre du Plan Prévisionnel

d’Investissement (PPI) ainsi que le fonds d’aide aux communes attribué par la Communauté urbaine nous ont permis de réaliser un certain nombre de travaux à savoir :

La réfection complète des trottoirs de la rue St Louis, impasse des chênes, rue du château, Places des Ajoncs et des jonquilles pour un cout de 41 860 euros.

Le chemin des Alous a également été remis en état par la réfection complète du revêtement et la pose trois lampadaires sur sa partie résidentielle (coût 38 200 euros)

L’allée centrale du vieux cimetière a été remise en état pour un cout de 10 300 euros.

En matière de sécurité :

La MUTUALISATION des polices municipales entre les communes de Baixas, Pézilla La Rivière et Villeneuve.

A cet effet, la convention entre nos trois communes et l’Etat a été signée le 8 janvier dernier en présence de Mrs. le Préfet, le Procureur de la République, et les représentants de la Gendarmerie Nationale.

Cette convention fixe les modalités d’intervention au sein des trois communes.

Des rondes de nuit, des contrôles de vitesse des véhicules sont, notamment, prévus afin de pallier les incivilités que nous avons pu constater ces derniers mois.

Par ailleurs, un plateau coupe vitesse de l’avenue du pont neuf vient d’être aménagé pour un cout de 8 000 euros permet de mettre en sécurité les riverains ainsi que les enfants de l’école qui empruntent régulièrement cette voie.

Deux écluses avenue du Canigou et route de Baixas permettent également de réguler la vitesse.

Le marquage en chicanes des emplacements de stationnement au lotissement de « Rosaire » a permis également de réguler la vitesse des véhicules.

La commune est également intervenue pour :

Le remplacement des caméras situées sur la façade de la mairie afin de sécuriser le parking contigu.

La réfection de la pelouse du stade coût (7 400 euros)

La construction et l’électrification du local du boulodrome.

La réfection de la toiture du local technique subventionné à hauteur de 4 000 euros par la dotation sénatoriale et 7400 euros du conseil département au titre de l’AIT.

La mise aux normes de son installation électrique qui est actuellement en cours.

La réfection de l’effondrement du chemin de la garrigue par

Perpignan Méditerranée Métropole Communauté Urbaine (PMMCU).

Quant à l’agrandissement de la cantine de l’école, pour des raisons indépendantes de notre volonté, l’entreprise prévue ne présentant pas toute les garanties que nous exigions, nous a fait faux bond.

C’est la raison pour laquelle les travaux, ne pouvant s’effectuer qu’en juillet et août, ont été ajournés.

Toutefois nous allons tout mettre en œuvre afin d’intervenir dans le courant de l’année 2018, c’est en tout cas notre volonté, pour le bien-être des enfants qui y déjeunent.

Enfin tout récemment la commune a autorisé l’installation de 37 serres agricoles photovoltaïques par la société

Eurenimo sur plus de 17 hectares pour un investissement de 8 millions d’euros.

Vous pouvez le constater nous n’avons pas ménagé nosefforts en matière de travaux sur la commune.

Beaucoup a été fait mais beaucoup reste encore à faire en matière de travaux mais également dans bien d’autres domaines.

En matière de travaux prévus, je citerai ceux :

De la rue des vignes qui viennent de commencer et qui vont probablement durer au moins jusqu’à la fin de l’année 2018. Il s’agit de la réhabilitation complète des réseaux humides, la mise en discret des fils électrique et le réaménagement de surface lequel prendra en compte la problématique de la sécurité des personnes, notamment.

Le coût global de cette opération estimé à 1 200 000 euros.

Ces travaux sont « pilotés » par PMMCU.

La réfection du mur de la rue du ruisseau, le chiffrage est actuellement en cours.

J’avais déjà évoqué ce sujet lors de mon discours des vœux l’année dernière mais pour des raisons de priorité budgétaire, ce dossier a dû être reporté.

Finalisation du marquage de la signalétique horizontale

Mise en place d’une signalétique verticale en complément de celle existante.

Par ailleurs,

Nous avons déjà fait chiffrer :

  • la mise en place d’un parking au lotissement le rosaire au niveau du transformateur électrique le montant est de 28 800 euros HT
  • la réhabilitation du chemin situé entre les lotissements du Boléro et du rosaire 11 270 euros HT

Egalement :

Nous avons demandé des devis afin d’évaluer le coût pour une remise en état  

  • Du chemin de la Bernouze allant vers la traverse du Plat de Baho (sur sa partie la plus dégradée)
  • Trottoir allant du village vers le cimetière dont la compétence revient au Conseil départemental et à PMMCU)

Dès lors que nous aurons recueilli l’ensemble de ces éléments, un arbitrage budgétaire sera fait en fonction du montant de la PPI 2018 et de celui du fonds d’aide aux communes s’il est reconduit cette année.

Ensuite, nous souhaitons mettre en place un nouveau portique de jeux à l’aire située au Rosaire. Le chiffrage vient d’être effectué et le montant s’élève à pratiquement 8 000 euros.

Enfin, comme je l’avais déjà évoqué l’année dernière, le projet d’installation d’une aire de détente intergénérationnelle dans le jardin de la mairie est à l’étude.

Qu’il me soit permis de remercier Friedrich ANNE qui a pris ce dossier en charge.

La fibre quant à  elle vient d’être installée sur notre Commune, rappelons que nous sommes l’une des premières communes à être fibrée.

L’Ecole l’enfance et la jeunesse :

Comme vous le savez probablement notre partenariat avec le trèfle à quatre feuilles de St Estève va s’achever au mois de juin prochain en raison de la cessation d’activité de cette structure.

Nous devons, dès lors, nous adapter afin de trouver une solution de remplacement soit par un partenariat avec une autre commune soit en faisant appel à des prestataires.

Nous y travaillons depuis quelques temps déjà et je voudrais remercier Christine RUIZ pour son implication dans ce domaine et pour cette volonté que je partage avec l’ensemble des élus afin de mettre en place une politique de la jeunesse avant la fin de notre mandature.

S’agissant des activités périscolaires, nous avions décidé de ne pas nous précipiter dans notre décision et maintenir les NAP durant cette année scolaire.

Un sondage vient d’être réalisé auprès des enfants et des parents d’élèves.

57, 1 % pour des enfants sondés et 61 % des parents sont favorables au retour à la semaine à 4 jours.

4 enseignantes sur 6 sont pour le maintien des rythmes actuels

4 sur 7 animateurs sont pour le retour de la semaine à

4 jours

Les élus sont partagés

Il appartient donc au conseil municipal de prendre une décision très rapidement.

Le Plan Local d’Urbanisme (PLU)

Le dossier afférent la révision de notre Plan Local d’urbanisme, initialement porté par un cabinet d’étude qui s’est désisté, il y a quelques semaines, a été transféré à la Communauté Urbaine pour la suite de son instruction dans la cadre du PLUI-D (Plan Local d’ Urbanisme Intercommunal et Déplacement).

Dans le cadre de la révision du POS, le conseil Municipal a décidé lors d’une de ses séances de constituer une ZAD (Zone d’aménagement Différée) à l’Ouest et Nord de notre territoire afin de garantir les intérêts de la commune en cas de vente de terrains privés. Ce projet a été transmis à la préfecture pour validation.

Merci à Jean-Louis ARCOUR Vice-Président de la commission Urbanisme.

La bibliothèque de Villeneuve quant à elle est en cours d’intégration dans le portail documentaire commun de la PMM CU .

A terme cette, désormais, médiathèque permettra à tous les

Villeneuvois d’avoir un accès démultiplié sur un vaste réseau de lecture et d’information.

Cette mise en réseau a généré beaucoup de travail pour la responsable ; notamment au niveau de l’étiquetage de l’ensemble des ouvrages et de la restructuration de l’espace.

Aussi je voudrais remercier Jocelyne ALONSO pour son implication bénévole et pour son opiniâtreté à toujours faire mieux.

S’agissant de la politique culturelle de la commune, je voudrais simplement préciser qu’au cours de l’année 2017 une mosaïque de manifestations : concerts, expositions, pièces de théâtre et autres conférences n’ont pas trouvé l’écho espéré auprès de nos concitoyens.

Néanmoins, cette situation ne mettra pas un frein à l’enthousiasme et à la persévérance des membres de la commission ni plus largement à  celle des élus.

Merci en tout cas à Claire MARRASSE et à tous ceux qui se sont investis dans ces actions.

L’Agenda 21 :

La commune de Villeneuve s’est engagée dans une démarche d’Agenda 21.

Aujourd’hui des groupes de réflexion se sont constitués autour de quatre axes  :

-« L’Eco-exemplarité »,

-« L’Aménagement durable du territoire »,

– « La Ruralité et Tourisme responsables »,

– « La Solidarité et Cohésion sociale ».

L’ensemble des participants sont au travail afin de mener à bien cette démarche.

S’agissant de la démarche « ZERO PHYTO » :

La réduction de l’utilisation des pesticides est une nécessité au regard de leurs effets sur la santé humaine, et également sur l’environnement, l’eau, la biodiversité et les services écosystémiques qui en dépendent.

La loi sur la transition énergétique pour la croissance verte prévoit que l’État, les collectivités territoriales et leurs groupements, ainsi que les établissements publics ne peuvent utiliser ou faire utiliser des produits phytopharmaceutiques pour l’entretien des espaces verts, des forêts, des voiries ou des promenades accessibles ou ouverts au public à partir du 1er janvier 2017, en dehors des exceptions prévues par la loi.

Resteront autorisés, les produits de bio contrôle (c’est à-dire ceux qui utilisent les mécanismes naturels).

C’est la raison pour laquelle notre commune s’est engagée dans une politique de zéro phyto.

A cet effet les employés communaux ont suivi une formation adaptée et Villeneuve est en train de se doter de l’outillage nécessaire à cette transition écologique.

Une exposition est par ailleurs installée dans cette salle pour une meilleure compréhension de cette démarche.

Je remercie Madame la présidente du conseil département pour le prêt de l’ensemble des documents qui sont exposés.

Parc Eolien Catalan  :

Le parc éolien catalan fonctionne désormais depuis plusieurs mois.

Aujourd’hui, notre commune, ainsi que Pézilla La Rivière, Baixas et Calce viennent d’être dotés de la fameuse Smart Flower qui est un générateur électrique solaire, alimentant, partiellement, en électricité, pour Villeneuve les locaux de la Mairie.

Une borne à recharge rapide, pour les véhicules électriques a également été installée sur le parking de la mairie.

Le véhicule électrique communal étant également attendu dans les prochaines semaines ;

Une convention de mise à disposition vient d’être signée avec Perpignan Méditerranée Communauté Urbaine.

Je voudrais rappeler que ces équipements sont issus des retombées financières indirectes du parc éolien catalan et en aucun cas ne sont imputés sur le budget de la commune.

J’espère que cette mise au point permettra de mettre un terme définitif aux rumeurs malveillantes véhiculées par certains et tendant à laisser croire que la commune a financé ces équipements.

Quant aux retombées financières directes pour la commune, rien n’est simple, ce que l’on peut souhaiter c’est qu’enfin après plusieurs mois de fonctionnement du parc éolien, les communes puissent percevoir les sommes qui leur reviennent de droit.

Lors de la dernière campagne électorale nous nous sommes engagés sur un programme détaillé, aujourd’hui à plus de mi-mandat vous pouvez constater que nos engagements sont tenus.

Bien sûr actuellement tout n’a pas encore pu être réalisé notre mandant n’étant pas à son terme et il faudra probablement adapter nos ambitions aux circonstances économiques et aux choix politiques qui ne relèvent pas de la volonté des élus communaux.

Sachez que nous sommes déterminés dans notre volonté d’agir pour le bien de nos administrés.

Mesdames, Messieurs,

Au nom des élus, de tous les habitants et en mon nom, je remercie :

-Mesdames et Messieurs les Pompiers pour leur engagement et leur dévouement

– Mesdames et Messieurs les gendarmes qui veillent sur notre sécurité ;

J’y associe bien évidemment M.VILA policier municipal ainsi que les policiers municipaux de Baixas et Pézilla La Rivière avec qui nous sommes « mariés » par une convention de mutualisation comme le disait dernièrement M. le Préfet lors de la signature de ce document.

– les animateurs et responsables de la vie associative et leurs membres pour les liens qu’ils permettent de tisser au sein de notre commune;

– tous les acteurs et partenaires de la vie économique, agriculteurs, commerçants, artisans et autres pour l’énergie déployée dans le développement de leur activité;

A Hélène Belbeze, correspondante de l’indépendant j’exprime toute la gratitude des élus et tous les remerciements des Villeneuvois pour son action d’information;

Merci à Jocelyne ALONSO, bénévole de la bibliothèque municipale, un grand merci pour son bénévolat, son dévouement et sa fidélité au sein de la bibliothèque municipale.

Merci à vous Madame Valérie BAUDE, directrice de l’école et les enseignantes ainsi que les animateurs qui les encadrent dans toutes les activités périscolaires.

Mes remerciements et ceux de l’ensemble des élus s’adressent aussi à Monsieur Philippe XANCHO, le Directeur Général des Services de la Commune, à l’ensemble du personnel communal, au personnel administratif, technique très souvent sollicité dans l’urgence, et aussi à celui qui assure les tâches quotidienne à la cantine scolaire et à l’entretien des bâtiments communaux

En remerciant Monsieur Laurent ALSINA adjoint en charge du personnel sans oublier les membres du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) ses membres élus et non élus et sa vice-présidente Claude VALENTINI.

Mesdames, Messieurs,

J’adresse mes remerciements aux adjoints et aux conseillers municipaux pour leur implication, et l’aide qu’ils m’apportent dans l’exercice de mon mandat de Maire.

Comme je l’ai déjà dit le jour de la présentation des vœux au Personnel communal je voudrais redire aux élus que :

Je sais l’engagement que vous portez avec passion, souvent en parallèle de votre propre activité professionnelle et cela mérite d’être honoré.

Je sais les efforts que représente votre engagement et l’ingratitude à laquelle la représentation publique vous expose parfois je dirai même souvent.

Mais c’est aussi une fierté et une joie pour moi de porter avec vous tous nos espoirs et nos valeurs, nos ambitions, pour le bien de la commune et de tous ses administrés. 

Je n’oublie pas non plus l’ensemble des présidents et membres des associations Villeneuvoises en leur disant merci pour leurs engagements.

En les encourageant à poursuivre et développer leurs activités

En leur disant qu’ils sont le terreau de l’unité de notre communauté Villeneuvoise.

Mes vœux s’adressent à l’ensemble des habitants de la commune avec une pensée particulière pour ceux qui sont dans la souffrance et le malheur.

Au-delà de notre commune ils s’adressent aussi à nos amis d’ El valle Del Ecrin, commune andalouse avec laquelle Villeneuve est jumelée depuis maintenant plus de dix ans et à son maire Juan-Antonio PALOMINO-MOLINA.

Merci à vous Mesdames et Messieurs les représentants de l’État, de Perpignan Métropole Communauté Urbaine et des diverses institutions.

 

Je pense que la vie publique nous rend plus fort chaque jour de cette belle expérience qu’est de servir.

J’aime cette belle phrase de Nelson Mandela :

« Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends… » C’est auprès de vous et grâce à vous que j’apprends…

Alors à tous, je veux faire vivre l’espoir de voir se concrétiser et aboutir les projets que nous portons à bout de bras avec passion et détermination.

A tous, je veux faire vivre l’espoir d’une vie meilleure remplie de joie, de bonheur et de bonne santé.

A vous tous ici présents et au-delà à tous ceux qui n’ont pas pu être présents, je vous souhaite de la part de l’ensemble du Conseil municipal, une belle  et heureuse année 2018 ».

Et pour conclure je veux vous citer cette phrase d’Antoine de Saint Exupéry « Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible. »

En vous renouvelant tous nos vœux, Merci à vous tous ! La tâche est ardue mais rien n’est insurmontable, je sais que nous y arriverons !

Merci.

Partagez sur Facebook